"Marseille en grand" : ce qu’il faut retenir


En déplacement à Marseille, Emmanuel Macron a présenté ce jeudi 2 septembre son « grand plan » pour la citée phocéenne.


"Votre visite à Marseille est historique, (…) preuve de votre attachement profond à la ville, a affirmé le maire de Marseille au palais du Pharo ce jeudi soir. Marseille a entamé sa transformation pour concrétiser des projets mais (…) nous pensons que l’État doit faire à nouveau confiance à Marseille et parier sur cette ville incroyable. Il faut répondre à l’urgence."


"Aider Marseille à réussir, ce n'est pas lui faire l'aumône, c'est déclencher quelque chose qui est là et c'est bon pour le pays tout entier », a déclaré Emmanuel Macron qui veut, bâtir le "Marseille de 2030".



Santé

  • 50 millions d’euros supplémentaires pour le Pôle mère-enfant.

  • Réalisation d’une Maison des Femmes.

  • 169 millions d’euros pour la rénovation de la Timone et de l’hôpital nord.

  • Politique d’aide à l’installation des médecins dans les quartiers carencés : « Nous avons vu les faiblesses du système de soins de proximité marseillais. Un changement d’échelle est indispensable pour investir les quartiers, a résumé le président. Il faut réinstaller des médecins en ville, dans les quartiers carencés, avec une politique adaptée d’aide à l’installation. »


Sécurité

  • Déploiement de la fibre et de 500 caméras de vidéosurveillance dans les zones « qui en ont besoin ».

  • Plus de 8 millions d’euros pour équiper les policiers de Marseille en véhicules et moyens numériques.

  • Arrivée de 200 policiers en 2022.

  • Pérennisation des deux compagnies de CRS présentes depuis mars.

  • Un nouvel hôtel de police sera créé pour 150 millions d’euros.


Social

  • Recrutement de 30 éducateurs et de 30 médiateurs supplémentaires dans les quartiers en difficulté.

  • Réhabilitation de 10 000 logements dans les 15 prochaines années. « La lutte contre l’habitat indigne doit s’intensifier, a déclaré Emmanuel Macron en préambule. Nous avons collectivement été trop lents. »


Emploi et éducation

  • Création d’une société ad hoc, dont le maire aura la présidence, pour la reconstruction et la réhabilitation des écoles identifiées. Le financement sera « conséquent », mais pas encore défini, ni l’organisation.

  • Le déploiement des caméras sera privilégié aux abords des écoles.

  • Adaptation du temps scolaire et de la pédagogie dans 50 écoles « innovantes » à définir « dans les prochains mois », pour repenser les projets d’apprentissage dès la rentrée 2022. « Si les résultats sont concluants, ils seront généralisés. »

  • Création de 10 micro-collèges et 10 micro-lycées dans les quartiers difficiles.

  • Aide au développement de l’entrepreneuriat dans les quartiers. « Les jeunes rencontrés à Bassens ne m’ont pas demandé des aides, ils m’ont demandé d’être embauché, explique Emmanuel Macron. Ils ont même identifié des entreprises. Elles n’embauchent pas parce qu’il y a encore des réticences lorsqu’on porte telle adresse ou tel nom. Ou parce que les chefs d’entreprise savent qu’ils auront des difficultés à se déplacer. »

  • Test du déploiement du « capital jeunes créateurs ». L’objectif est d’offrir à tous les jeunes qui ont un projet sérieux une dotation et un accompagnement pour « se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat ».

  • Création de trois carrefours de l’entrepreneuriat pour aider les jeunes à se former gratuitement et d’un guichet unique réunissant toutes les initiatives.

  • Instauration du service militaire volontaire pour les jeunes les plus décrochés, éloignés de l’emploi et de « la vie normale ». Encadrement militaire de 100 jeunes Marseillais dès l’automne pour une formation.


Culture

  • Création de grands studios cinématographiques de la Méditerranée pour les tournages et d’une formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

  • Modernisation du pôle média de la Belle-de-mai

  • Création du premier bassin de tournage en mer.

  • Implantation d’une école CinéFabrique pour les 18-25 ans, comme à Lyon.

  • Création d’une antenne marseillaise de la Cinémathèque française.


Transports

  • Améliorer l’accessibilité.

  • Favoriser l’automatisation du métro.

  • Créer quatre lignes de tramway.

  • Créer cinq lignes de bus à « haut niveau de service ».